Chargement Évènements

« Tous les Évènements

Prévenir et gérer les situations de crises avec les personnes borderline

octobre 8 @ 20 h 00 min - 22 h 30 min

30.00€

De la connaissance des origines du trouble de la personnalité borderline…

Dans le cadre de 8 conférences, j’ai présenté de novembre 2018 à mai 2019,  les principales origines et causes de ce trouble de la personnalité responsable de plus de 2000 suicides par an en France et qui touche plus de 3,5% de la population. Au cours de ces soirées conférences-débat, on a évoqué le poids des secrets de famille et les incidences génétiques des ascendants mais aussi l’incidence de la perte de repères familiaux (divorces, familles recomposées…). Plus concrètement, les participants ont pu comprendre comment le processus biochimique d’une grossesse difficile pouvait prédisposer à une hypersensibilité émotionnelle de l’enfant.
Les violences conjugales, les abus et les dévalorisations ont également été pointés comme autant d’éléments susceptibles de participer à l’émergence du TPL (trouble de la personnalité limite) chez l’être humain en devenir.

Incapables de gérer les situations génératrices de stress post-traumatique (harcèlement scolaire, disparition de la cellule familiale…), les personnes qui souffrent du trouble de la personnalité limite compensent par les addictions (alcool, jeux en ligne), adoptent des conduites sexuelles à risques. Elles banalisent les drogues (cannabis, cocaïne, et drogues de synthèse) et tentent de combler leur faille narcissique par le culte de l’image et l’allégeance aux réseaux sociaux participant ainsi à la disparition d’un tissu social déjà défaillant au profit des relations virtuelles.

Confrontés aux conséquences d’un délabrement psychologique d’un enfant ou d’un conjoint, les proches vivent un drame permanent. Alors que faire, et surtout que dire lorsqu’on est confronté à une menace de suicide, à une crise de colère disproportionnée et souvent destructrice ?

… à l’élaboration d’éléments de réponse adaptés

Les 8 octobre, 5 novembre et 10 décembre prochains, en compagnie de Manon Beaudoin, psychologue, je proposerai aux conjoints et parents de personnes qui souffrent du trouble de la personnalité borderline de découvrir et de s’approprier les techniques de gestion et de résolution des situations conflictuelles qu’ils doivent gérer au quotidien.
Cette démarche s’inscrit dans la mission de formation et d’information de l’Association de formation et de promotion de la personnalité limite (AFORPEL). Son projet est de proposer aux participants de découvrir et de s’approprier la communication et les comportements nécessaires pour gérer une situation de crise avec une personne qui souffre du trouble de la personnalité borderline

Comment rétablir et maintenir une communication contenante et rassurante.

La peur constitue la principale cause des crises d’une personne borderline. Comme on l’a déjà exposé lors des soirées d’information précédentes, elle peut avoir différentes origines inhérentes au contexte familial, à l’histoire de vie de la personne borderline.

  • Généralement liée à une persistance « ici et maintenant » d’absence de cadre, elle réveille un sentiment archaïque d’insécurité affective qui réactive à son tour un vécu  d’abandon, de rejet ou d’exclusion.
  • Un excès de cadre en lien avec un contexte ou des personnes psychorigides, peut au contraire être ressenti comme étouffant, lourd de menaces à venir et invalidant à très court terme.

Dans les deux cas, la personne borderline extériorise cette peur au moyen d’une violence, souvent démesurée, contre soi-même ou contre les proches.
Adopter un comportement et un discours rassurant et apaisant n’est pas une chose facile quand on est soi-même terrorisé par la violence de l’autre. C’est pourtant la seule solution envisageable pour éviter l’escalade de la violence verbale ou physique.
Nous proposons des 5 étapes pour apaiser les situations de crise.

  1. Encourager l’expression du ressenti
  2. En se gardant de juger ou de commenter ce qui a été dit, reformuler ce que l’on a entendu, ne jamais dire ce que l’on a compris ou cru comprendre, en veillant scrupuleusement à utiliser les mêmes mots que la personne.
  3. Demander à la personne de confirmer la reformulation.
  4. Demander à la personne d’exprimer et de préciser sans aucune forme de censure son besoin, la nature de sa frustration à l’origine de la violence.
  5. Proposer de débattre du sujet dans quelques heures.

Une formation à la gestion des situations conflictuelles qui privilégie la pratique à la théorie.

A compter du 8 octobre, nous proposerons aux participants de s’approprier ces cinq attitudes en utilisant une méthode qui allie l’explication théorique et la mise en pratique.

Un proche d’une personne borderline expose devant le groupe une situation de crise à laquelle il a été confronté. On propose à des volontaires d’endosser pour quelques instants les rôles des protagonistes pour rejouer la scène. Puis s’engage une discussion avec le groupe régulée par les intervenants pour proposer une réponse différente susceptible d’être plus efficace. On rejoue la scène avec ces nouveaux éléments et on en évalue les effets positifs à la faveur d’une nouvelle discussion avec le groupe.

Cette méthode d’appropriation s’inspire de la Gestalt thérapie et des groupes de psychodrame imaginés par Jacob Levy Moreno. En favorisant la mise en action, avec toutes ses composantes verbales, non verbales et interactionnelle, dans un cadre pédagogique fondé sur l’écoute le partage et la bienveillance, cette méthodologie conduite par des intervenants qualifiés, favorise la catharsis des peurs et participe à une appropriation rapide de comportements adaptés à la gestion des situations de crise.

Coût par soirée : 30.00€/personne et 50.00€/couple.
Inscription obligatoire sur le site www.aforpel.org

 

 

 

Détails

Date :
octobre 8
Heure :
20 h 00 min - 22 h 30 min
Prix :
30.00€
Catégorie d’Évènement:

Lieu

FIAP Jean Monnet
30 rue cabanis
Paris, 75013 France
+ Google Map